nlfren
PRINT
SITEMAP | DISCLAIMER
Présentation   Domaines d'activités   Lawyers   Coordonnées   Nouvelles   Jobs  
Le Luxembourg prévoit de se doter d'un Registre des bénéficiaires d'entités et de fiducies
 
Les députés du parlement du Grand-Duché du Luxembourg discutent en ce moment de l'adoption de deux projets de loi transposant la directive de l'Union européenne du 20 mai 2015 relative à la prévention de l'utilisation du système financier aux fins du blanchiment de capitaux ou du financement du terrorisme.

Ces projets de loi ont pour but d'instaurer deux registres centraux conservant des informations, d'une part, sur les bénéficiaires des personnes morales, et d'autre part, sur les fiducies luxembourgeoises.

1. Registre des bénéficiaires de personnes morales

Sous peine d'amende grimpant jusqu'à 1.250.000 EUR, les "entités" luxembourgeoises devront :

- Obtenir, conserver et faire inscrire au Registre certaines informations sur leurs bénéficiaires effectifs ; et

- Communiquer ces informations aux autorités nationales, aux autorités de régulation et aux professionnels visés par la Loi luxembourgeoise anti-blanchiment qui en font la demande.

Les " entités " concernées seront, entre autres, les sociétés commerciales, les sociétés civiles, les ASBL et les fondations. Seront exceptées les sociétés cotées en bourse dans un pays de l'Espace Economique Européen.

Auront accès aux informations de ce registre : les autorités nationales, les organismes d'autorégulation, les professionnels visés par la Loi anti-blanchiment et les personnes et organisations résidant au Luxembourg ayant un intérêt légitime, cette dernière catégorie pouvant accéder à moins d'information que les autres.

L'accès aux informations pourra être limité sur demande motivée de l'entité, dans le cas où cet accès compromettrait la sécurité de cette personne (en raison d'un risque fraude, d'enlèvement, de chantage, de violence ou d'intimidation) et dans le cas où elles concernent des mineurs et personnes incapables.

2. Registre des fiducies soumises à la Loi du 7 juillet 2003 relative aux trusts et aux contrats fiduciaires.

Pour chaque fiducie, son fiduciaire luxembourgeois devra :

- Obtenir et conserver les mêmes informations que pour le Registre des bénéficiaires quant au constituant, fiduciaire, protecteur, bénéficiaire et toute autre personne exerçant un contrôle effectif sur la fiducie. Si ces derniers sont des personnes morales, ce seront sa dénomination sociale, l'adresse de son siège et le numéro d'immatriculation.

- Communiquer l'identité/numéro d'immatriculation de ces derniers aux autorités nationales sur demande

- Déclarer leur statut de fiduciaire aux professionnels visés par la Loi anti-blanchiment et leur fournir certaines informations, dans le cadre d'une relation d'affaire ou d'une transaction ponctuelle dépassant un certain montant.

- Faire inscrire ces informations dans un Registre électronique pour toute fiducie qui génère des conséquences fiscales.

Il est à noter que ces projets de loi n'ont pas encore été adoptés et sont dès lors susceptibles d'être modifiés.

Sources :

- Projet de loi n° 7217 instituant un registre des bénéficiaires effectifs et portant 1. transposition des dispositions de la directive (UE) 2015/849 du Parlement européen et du Conseil du 20 mai 2015 relative à la prévention de l'utilisation du système financier aux fins du blanchiment de capitaux ou du financement du terrorisme (...) ; 2. modification de la loi modifiée du 19 décembre 2002 concernant le registre de commerce et des sociétés ainsi que la comptabilité et les comptes annuels des entreprises.

- Projet de loi n° 7216 instituant un Registre des fiducies et portant transposition de l'article 31 de la directive (UE) 2015/849 du Parlement européen et du Conseil du 20 mai 2015 relative à la prévention de l'utilisation du système financier aux fins du blanchiment de capitaux ou du financement du terrorisme (...)



07-01-20 Grijpt het arrest Fortum terug naar de theorie van de economische werkelijkheid?
De feiten kort samengevat: Fortum Project Finance (hierna: Fortum PF) is een Belgische vennootschap, in 2008 opgericht door Fortum OYI, een Finse vennootschap, en Fortum Holding bv, een Nederlandse vennootschap.....lire la suite
 
06-01-20 Autofiscaliteit: wat is er nieuw op 1 januari?
Inzake autofiscaliteit brengt het nieuwe jaar weinig goed nieuws. De laatste fase van de hervorming van de vennootschapsbelasting treedt in werking. En die bevat verschillende maatregelen die de aftrek van autokosten (nog verder) beperken. Sommigen ontspringen wel de dans.....lire la suite
 
02-12-19 Fiscus scoort overwinning in discussie over visitaties
De vraag hoe ver de fiscus mag gaan bij een controle ter plaatse, leidt al jaren tot verhitte debatten. De laatste jaren spitst de discussie zich meer en meer toe op digitale gegevens. Mag de fiscus zomaar alle data op de computer van de belastingplichtige bekijken? Of zelfs kopiëren? Het Hof van Beroep te Brussel heeft daar blijkbaar weinig moeite mee. En opmerkelijk genoeg gebeurt dat in een zaak waarin de rechtbank van eerste aanleg de fiscus nog teruggefloten had.....lire la suite
 
25-11-19 Forfaitaire voordelen van alle aard: en de werkelijkheid?
Dat er een wettelijk forfait bestaat om een voordeel in natura te waarderen, wil nog niet zeggen dat dit forfait dwingend van toepassing is. Als een belastingplichtige in ruil voor het voordeel een vergoeding betaalt die overeenstemt met de werkelijke waarde van het voordeel, dan is er geen sprake meer van een belastbaar voordeel, en blijft er dus ook niets meer over om te belasten. Ook al ligt de vergoeding lager dan het wettelijke forfait. Zo oordeelt het Hof van Beroep te Antwerpen. Als die conclusie veralgemeend zou kunnen worden, opent dit arrest veel mogelijkheden…....lire la suite