nlfren
PRINT
SITEMAP | DISCLAIMER
Présentation   Domaines d'activités   Lawyers   Coordonnées   Nouvelles   Jobs  
Identification à la TVA des personnes morales agissant comme administrateur, gérant ou liquidateur d'une société : fin de la tolérance administrative
 
Les personnes morales agissant comme administrateur, gérant ou liquidateur d'une société sont, en principe, des assujettis à la TVA et doivent à ce titre soumettre leurs rémunérations à la taxe. Toutefois, par tolérance administrative, l'administration fiscale n'exigeait par leur identification à la TVA (régime optionnel) de sorte qu'elles pouvaient décider ne pas soumettre leurs opérations à la taxe.

L'administration de la TVA vient de publier une nouvelle décision le 20 novembre 2014 (Décision TVA n° E.T. 125.180) par laquelle elle met fin à cette tolérance administrative. L'administration de la TVA motive sa décision de la manière suivante  : " A la suite d'un avis de la Commission européenne relatif à la situation des personnes morales précitées et de nature à remettre en cause ce système optionnel, l'administration a décidé de s'en tenir, à compter du 01.01.2015, à l'application des règles normales, ce qui entraînera donc l'identification à la TVA de toutes les personnes morales agissant comme administrateur, gérant ou liquidateur d'une société, et la soumission à la taxe de leurs prestations effectuées en tant que tel, sans possibilité de choix ".

Ainsi, à compter du 1er janvier 2015, les personnes morales agissant comme administrateur, gérant ou liquidateur d'une société, seront tenues de s'identifier à la TVA et de soumettre leurs prestations à la taxe.

En ce qui concerne les prestations effectuées par des personnes morales qui, avant le 1er janvier 2015, ont choisi de ne pas soumettre leurs prestations à la taxe, il y a en principe lieu, pour déterminer si elles sont ou non taxables à partir de cette date, de se conformer aux règles normales en matière d'exigibilité de la taxe, prévues aux articles 22 et 22bis du Code de la TVA. Il résulte de ces dispositions que la taxe ne sera exigible que si la prestation de services est effectuée à partir du 1er janvier 2015, sauf et dans la mesure où la rémunération a été encaissée en 2014, auquel cas celle-ci (ou partie de celle-ci) échappera à l'application de la taxe.

En ce qui concerne le cas particulier des prestations rétribuées par des tantièmes, il y a lieu de considérer que le moment de l'exigibilité de la taxe correspond à la date à laquelle l'assemblée générale annuelle de la société concernée prend la décision d'attribution des tantièmes, quelle que soit la date de clôture de l'exercice comptable. Lorsque l'assemblée générale se déroule en 2015, la TVA sera donc due en toute hypothèse.

Notons que la situation des personnes physiques agissant comme administrateur, gérant ou liquidateur d'une société, reste inchangée, ces dernières étant toujours considérées comme des non-assujettis.

 Bron: E.T.125.180 dd. 20.11.2014



01-04-20 Medisch materiaal schenken kan nu zonder BTW
Als een onderneming goederen aankoopt en de BTW in aftrek brengt, maar ze nadien niet verkoopt of niet voor haar bedrijfsactiviteit gebruikt, en ze “onttrekt” aan de onderneming, moet over die “onttrekking” in principe BTW betaald worden. Dat geldt ook als de goederen gratis weggegeven worden aan een goed doel.....lire la suite
 
01-04-20 Belastingaftrek voor wie medisch materiaal schenkt
Ondernemingen die hun steentje bijdragen aan de strijd tegen het coronavirus door medisch materiaal te schenken aan ziekenhuizen, worden daartoe niet alleen aangemoedigd met een specifieke BTW-regeling. De filosofie achter dat BTW-regime wordt ook doorgetrokken naar de vennootschapsbelasting.....lire la suite
 
01-04-20 UPDATE: Invloed van de corona-maatregelen op de organisatie van uw algemene vergadering en raad van bestuur
De COVID-19-maatregelen hebben een invloed op het dagelijkse leven van elke burger. Dit geldt echter ook voor de werking en organisatie van vennootschappen en verenigingen, die enerzijds de corona- regels (o.a. het samenscholingsverbod) en anderzijds ook de dwingende vennootschapsrechtelijke regels dienen te respecteren. Enkele praktische problemen steken de kop op.....lire la suite
 
23-03-20 Fiscus staat verder uitstel voor aangiften en betalingen toe wegens coronacrisis
Na een eerste pakket steunmaatregelen voor bedrijven die moeilijkheden ondervinden door de coronacrisis, kondigt de fiscus nog een reeks bijkomende maatregelen aan. Bovenop de mogelijkheid om op aanvraag uitstel van betaling te krijgen voor fiscale schulden, komt er nu een veralgemeend uitstel voor betalingen en voor aangiften die normaal gezien rond deze tijd zouden moeten gebeuren. ....lire la suite