nlfren
PRINT
SITEMAP | DISCLAIMER
Présentation   Domaines d'activités   Lawyers   Coordonnées   Nouvelles   Jobs   Conditions générales  
PAS BESOIN D’UNE FACTURE CONFORME POUR DÉDUIRE LA TVA
 
Le fisc estimait auparavant que des irrégularités sur la facture étaient une raison suffisante pour rejeter la déduction de la TVA. La loi dit en effet qu’une facture avec toutes les mentions nécessaires est une condition pour exercer son droit à la déduction. La Cour européenne de justice a une autre avis là-dessus. Elle a déjà jugé à plusieurs reprises qu’une simple erreur de forme ne pouvait faire obstacle à la déduction de la TVA.

Dans une nouvelle circulaire, le fisc belge se conforme au point de vue de la Cour de justice. Pour avoir le droit à déduction, il suffit que l’assujetti à la TVA satisfasse aux conditions matérielles. Il suffit donc qu’il utilise les biens et services -sur lesquels il a payé de la TVA- pour une activité économique qui est assujettie à la TVA. Le fisc l’appelle le principe de la « prééminence du fond sur la forme ».

Cela ne signifie pas qu’une facture conforme soit accessoire. Mais si la facture présente des irrégularités (p.ex. oubli de numéro TVA, description trop vague du service), l’assujetti doit pouvoir réparer ses fautes. Le fisc ne peut pas automatiquement rejeter la déduction. Il doit d’abord donner à l’assujetti la possibilité de rédiger une facture corrigée ou de présenter des pièces justificatives complémentaires (p.ex. bon de commande, correspondance) où l’on peut retrouver les données manquantes ou fautives. Le fisc doit avoir les données nécessaires pour qu’il puisse contrôler si les conditions matérielles sont satisfaites. Mais le fisc peut au besoin obtenir ces informations par un autre moyen que la facture.

Selon la circulaire, les pièces justificatives complémentaires doivent être présentées avant la fin du contrôle de la TVA. En cas de fraude ou d’abus, l’assujetti ne doit bien entendu pas compter sur quelconque indulgence.

Source: Circulaire 2017/C/64 du 12 octobre 2017



13-08-18 Geen belastbaar voordeel voor smartphone bij split bill, tenzij…
Als de werknemer maar voor een bepaald maximumbedrag mag bellen met een smartphone van het werk, en hij alles boven dat maximum zelf betaalt, is er geen sprake van een belastbaar voordeel van alle aard, niet voor de telefoonkosten maar ook niet voor de smartphone zelf. In de praktijk is het echter genuanceerder dan dat. De fiscus legt nu alle regeltjes uit in een circulaire.....lire la suite
 
13-08-18 Voetbalstewards kunnen nu 34,03 euro belastingvrij per wedstrijd krijgen
Vrijwilligers in de sport- en culturele sector mogen tot een bepaald bedrag een vergoeding ontvangen die belastingvrij blijft. Die wordt verondersteld een onkostenvergoeding te vormen zonder dat er een bewijs van effectieve kosten nodig is....lire la suite
 
12-07-18 Is effectentaks te omzeilen?
De taks op de effectenrekeningen wordt ingehouden door de bank van zodra er 500.000 euro op een effectenrekening staat (zie ons artikel “Taks op effectenrekeningen is nu effectief van kracht geworden”)....lire la suite
 
10-07-18 Bitcoins: vragenlijst van Rulingcommissie brengt iets meer licht in de duisternis
Over de belastbaarheid van bitcoins en andere cryptomunten wordt nu iets meer duidelijkheid geschapen dankzij een vragenlijst die de Rulingcommissie openbaar gemaakt heeft.....lire la suite
 
site web par webalive